au jour le jour, vous dévoile son éphéméride

Aristide

Briand ? Non Bruant !

Aristide Probablement le plus connu des chansonniers de la Belle Epoque ! A 20 ans, il compose des chansons et s'essaie à la scène ; mais sa carrière ne débutera que quelques années plus tard au Chat noir. Le soir de l'ouverture du Mirliton, seuls trois clients sont là et Bruant se met à les invectiver, c'est cette manière de les accueillir qui fera sa renommée. Il commande des affiches à son ami Toulouse-Lautrec, les rendant célèbres tous les deux. Après une longue tournée en France et à l'étranger, il se consacre à l'écriture et ne donnera plus que des spectacles occasionnels.
Ses chansons ont pour objet les personnages d'un monde interlope dans une langue assez verte où se mêle l'argot de l'époque. Quelques titres : Nini peau d'chien, Belleville Ménilmontant, A Batignolles, A la Roquette, A Grenelle, A la Bastille, A la Goutte d'or
Des recueils de ses chansons, des romans feuilletons, des pièces de théâtre et un dictionnaire d'argot, voilà ce qu'il nous a laissé en héritage.

Et n'oublions pas que nous sommes aussi le 31 du mois d'août.

Commentaires sur: "Aristide" (6)

  1. Juillet et août sont passés à une vitesse incroyable. Dire que nous filons vers l’automne …

  2. Roberto a dit:

    N’oublions pas l’autre Aristide, Briand. Il m’a toujours fait penser à Guy Mollet. Moins marrants ces deux que Bruant et ses gueulantes. Un petit tour au Lapin Agile et à ses cars entiers de japonais qui se pressent pour écouter sans rien comprendre ?

  3. Roberto, merci de m’y faire penser… j’irai lors de mon prochain séjour parisien !

  4. « elle avait sous sa toque d’martre sur la butte Montmartre un p’tit air innocent
    on l’appelait Rose elle était belle, elle sentait bon la fleur nouvelle,
    rue St Vincent… »
    j’entends encore Francesca Solleville
    ou nos chansons au petit Gavroche rue Ste Croix de la Bretonnerie…
    Vive la Sociale !

  5. ET un p’tit tour au Lapin Agile, un !
    http://www.au-lapin-agile.com/accueil.htm
    pas trop piège à touriste, au pied de Montmartre.
    Ah bien, sur, faut aimer la chanson française.

  6. SHOLMES, merci pour le lien. J’aime la chanson française !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :