au jour le jour, vous dévoile son éphéméride

Articles tagués ‘évangile’

Luc

Luc était un médecin grec soucieux de ses malades. Il adore des idoles jusqu'au jour où il entend saint Paul parler de Jésus comme celui qui apporte le salut et la résurrection. Pendant près de vingt ans, il ne quittera plus saint Paul et le suivra jusqu'à son martyre à Rome en 67.
Il est l'auteur d'un évangile et du livre des Actes des Apôtres. Il y  parle de la maladie de ceux qui s'adressent à Jésus. Compatissant, il retient plus que les autres évangélistes tout ce qui marque la bonté du Sauveur : l'enfant prodigue, le bon Samaritain, la brebis perdue, la prostituée qui s'en va pardonnée, le bon larron. Dante dira de lui : "Il est le scribe de la miséricorde du Christ". Heureux  d'avoir trouvé le salut, il est le chantre de l'amour incarné comme saint Jean le sera de l'amour infini de la sainte Trinité. 
Avec délicatesse, il parle de la Mère de Dieu, Marie, pure et toujours Vierge, dont il nous dit : "Elle méditait toutes ces choses en son cœur", pour en approfondir toute la signification, comme saint Luc l'a fait en écoutant saint Paul et en nous transmettant cet évangile de la bonté du Christ.
Luc est symbolisé par le taureau, animal sacrificiel, car son évangile commence par évoquer un prêtre sacrificateur au temple de Jérusalem, Zacharie, le père de Jean le Baptiste. Les trois autres êtres vivants du tétramorphe (quatre animaux ailés tirant le char de la vision d'Ezéchiel, plus tard les quatre Evangélistes) sont Mathieu, représenté par l'homme, car son évangile débute par la généalogie humaine de Jésus ; Marc est représenté par un lion ; l'aigle est Jean, dont l'évangile commence par le mystère céleste.
Si vous voulez lire l'Evangile de Luc, c'est ici.

Si vous préférez le sport (et si vous êtes ch'ti), allez au LUC (Lille Université Club), stade Gaston Berger à Lille.

Nuage de Tags